Ethologie lupine, Le Blog

L’affection et la reconnaissance chez le Loup

16 mars 2014

Les contacts sociaux et les soins

Les loups présentent tout un éventail de comportements de rapprochement, permettant de maintenir l’union au sein de leur meute. Il m’arrive de perdre la mesure du temps devant leurs élans d’affection, leurs courbes mouvantes, leurs souffles furtifs. C’est comme s’ils avaient le pouvoir de briser le cercle des frontières dans ces moment-là.

La communication tactile joue un grand rôle dans l’établissement des liens entre les membres de la meute. Les loups ont de nombreux contacts corporels entre eux, notamment par l’intermédiaire de leur nez. Cette communication a également un rôle crucial dans l’entretien des liens de couple entre les précieux alpha et dans la relation mère-louveteaux.

On peut aussi observer des comportements d’attentions sociables, comprenant : se lécher le nez, la fourrure, grignoter avec les incisives les poils dans la région du cou, du dos et de la tête de son partenaire, lécher une plaie quand l’un d’entre eux s’est blessé. Ils peuvent être réalisés de manière mutuelle par le couple alpha ou par les autres membres de la meute après une longue séparation, démontrant ainsi la joie de se retrouver.

Il y a aussi, l’invitation au jeu, se tenir en travers, se frotter l’un à l’autre, bousculer son partenaire, courir amicalement l’un autour de l’autre, lever un antérieur, se rapprocher de façon amicale.

Certains de ces comportements sont retrouvés dans ce que l’on appelle la soumission active. Une activité de contact impliquant une notion de salutation dans laquelle les signes d’infériorité sont flagrants. L’individu se tapit, lève la tête en direction de son partenaire de rang supérieur et dirige son nez vers les lèvres de celui-ci. Il place les oreilles de côtés, les ouvertures dirigées vers le bas ou plaquées contre son crâne. Il réduit l’ouverture de ses yeux à une fente (myosis) et dirige son regard vers le partenaire. Les lèvres sont étirées en arrière, en une sorte de sourire.

Cette soumission active est observée également chez la femelle alpha envers le mâle dominant. Dans ce contexte, elle a : soit la valeur de révérence ou sollicite de la nourriture, dans ce cas, elle a lieu près de la tanière. Dans les deux cas, la posture est la même, sauf que, dans le second exemple, elle se termine par une régurgitation de nourriture.

Belle attention, belle reconnaissance et respect de la famille !

Ils savourent la vie, ainsi scellés de belle manière avec la terre en y faisant ressentir le mouvement, l’énergie, en les regardant vivre, votre vision change de nature et vous démontre qu’il est possible de vivre en harmonie avec l’univers, cet équilibre indissociable. Ce langage ne peut-être que visuel, il doit se glisser dans vos âmes, comme le voulait Rimbaud, un langage qui serait de l’âme pour l’âme, une langue dont le sens est d’émouvoir vos sens.

Comme les poètes seuls fondent ce qui demeure.

Sandrine Devienne pour le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.