Le Blog, Non à la chasse !

Les battues au loup, ce sont eux (2)

25 novembre 2013

Accident mortel de chasse à Lisle-sur-Tarn : un employé de mairie pris pour un gibier

Un terrible drame a endeuillé hier soir [21/11/13] Lisle-sur-Tarn. Christian Embialet, 56 ans, qui nettoyait sa barque au bord du Tarn, aurait été pris pour un gibier par des chasseurs. Atteint d’une balle, l’employé de mairie est décédé.

Un accident de chasse, stupide diront certains, a coûté la vie hier soir à un homme aimé de tous dans sa commune de Lisle-sur-Tarn. Il était 16 h 45 environ, au lieu-dit «Les Robertes». Christian Embialet, 56 ans, employé aux services techniques de la mairie de Lisle, se trouvait sur les berges du Tarn, occupé à nettoyer sa barque, lui, le passionné de pêche et de chasse. Au même moment, des chasseurs indépendants traquaient justement le sanglier dans ce secteur. Que s’est-il passé ? Les chasseurs ont-ils pris Christian Embialet pour du gibier ? C’était l’une des pistes étudiées hier soir par les gendarmes de Rabastens et Gaillac. Un coup a été tiré et l’employé de mairie a été atteint par un projectile qui se serait logé dans une cuisse. Pour son malheur, la balle aurait sectionné l’artère fémorale. Le blessé a perdu beaucoup de sang.

Sitôt l’alerte donnée, pompiers et Samu ont dépêché des moyens sur les lieux. Pendant une heure, ils ont tout essayé pour sauver Christian Embialet. Hélas, son décès devait être constaté vers 18 heures.

«C’est absolument terrible comme situation. Je suis extrêmement peiné de ce qu’il se passe», réagissait Jean Tkaczuk, le maire, qui rentrait d’urgence à Lisle après avoir été informé de la funeste nouvelle. «Christian Embialet était le n.2 des services techniques, un employé qui a rendu d’éminents services à la commune», souligne l’élu.

À l’instar du maire, tous les Lislois hier soir étaient abasourdis par ce décès si brutal et horrible. «J’habite près de chez lui et je le voyais souvent. Il n’y avait pas plus serviable que lui. Il s’était impliqué au rugby, comme joueur puis dirigeant. Il avait l’amour du clocher et il va beaucoup nous manquer», confiait un de ses amis.

Tous avaient une pensée hier soir pour ses enfants, ses parents, sa sœur et sa compagne. «C’est un jour de profonde tristesse pour la commune », conclut Jean Tkaczuk.

Source : La Dépêche


Un chasseur grièvement blessé par balle au cours d’une battue au sanglier à Peyrilhac

Le dimanche 24 novembre 2013, vers 14 h 30, un homme d’une cinquantaine d’années, originaire de Charente, a été blessé par balle au cours d’une battue au sanglier, sur la commune de Peyrilhac. L’incident s’est produit dans le secteur de la route du Verger.

La victime assurait le rôle de meneur, chargé de la sécurité, lorsqu’un autre chasseur posté à 2 mètres d’elle aurait été surpris par le passage d’un sanglier. Ce dernier aurait trébuché, faisant accidentellement partir un coup de fusil.

Le quinquagénaire a été transporté au CHU de Limoges, gravement touché au niveau du ventre, selon Claude Compain, 1er adjoint au maire de Peyrilhac, joint par téléphone.

Source : Le Populaire


Ce sont ces dangers publics que les préfectures veulent utiliser pour les battues au loup !

Cela montre à quel point l’état français est incompétent dans la gestion du dossier « Loup ».

association Le Klan du Loup

battues-loup-2

Photographie d’illustrationsse

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.