Le Blog, Non à la chasse !

Les battues au loup, ce sont eux

5 octobre 2013

Un chasseur de 61 ans a tué accidentellement son fils jeudi soir [03/10/13] lors d’une partie de chasse en Ardèche, en croyant apercevoir un sanglier, a-t-on appris auprès du parquet. Les faits se sont déroulés dans le sud du département entre Vagnas et Labastide de Virac, en fin de journée. «C’était au cours d’une action de chasse dont les circonstances exactes doivent être encore déterminées», a-t-on encore dit.

Le père a été placé «en garde à vue hospitalière»

Selon les premiers éléments de l’enquête, le père a vu une ombre passer en pensant que c’était un sanglier avant de tirer avec son fusil. «Plusieurs tentatives de réanimation» ont été pratiquées sur la victime, âgée de 35 ans, qui a succombé sur place, selon la même source. Le père, «effondré», a été placé «en garde à vue hospitalière» à cause de son état.

«Ce nouveau drame vient s’inscrire dans une liste d’accidents déjà bien trop longue», a dit dans un communiqué l’Association pour la protection des animaux sauvages (Aspas), déplorant aussi la mort, mercredi, d’un garçonnet mercredi après un accident de chasse près d’Amiens. Installée dans la Drôme, l’Aspas milite notamment pour l’interdiction de la chasse le dimanche, d’après son site internet.

Source : 20 minutes


Ce sont ces dangers publics qui sont chargés, par les préfectures, des battues au loup !

Cela montre à quel point l’état français est incompétent dans la gestion du dossier « loup ».

association Le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.