Le Blog, Loup textes

Braconnage de 2 loups en Lozère ?

17 décembre 2012

Plusieurs rumeurs circulent actuellement sur la mort du loup, en Lozère. Le prédateur aurait été abattu, samedi, par un chasseur, sur le causse Méjean.

Du côté de la préfecture ou de la gendarmerie, on ne confirme pas cette information. Le chef de cabinet du préfet, Agnès Chavanon, indique par ailleurs que « si la mort du loup était avérée, la préfecture en serait la première avisée ».

Une autre source confirme la mort d’un loup, samedi ainsi que la mort d’une louve, il y a un peu plus d’un mois, tuée, cette fois-ci, pas un agriculteur.

L’autorisation préfectorale des tirs de défense prise le 5 septembre et prorogée une fois, est pourtant désormais caduque. Le loup est une espèce protégée qu’il est interdit d’abattre, ce qui explique le flou sur ces possibles – et tenues secrètes – morts.

André Barret, maire de Hures-la-Parade, porte-parole du collectif des éleveurs du causse Méjean, reconnaît « avoir entendu parler des rumeurs » mais tempère tout de suite : « Des rumeurs sur la mort du loup, il en court depuis juillet. »

Deux constats d’attaque du loup ont été faits les 7 et 9 décembre sur le causse.

Source : Midi Libre


Les éventuels braconnards ne font qu’appliquer les consignes de Joseph (dit José) Bové : prendre son fusil et s’occuper du loup discrètement.

Dans les premiers temps, les anti-loups étaient fiers de leurs braconnages et laissaient au grand jour les victimes de leur barbarie. Maintenant, ils agissent dans l’ombre, tels des cafards. Le courage n’a jamais été leur qualité première…

association Le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

1 commentaire.

  • Gromit 20 décembre 2012 at 9 h 49 min

    Quelle misère !

    Il n’y a que 250 loups en France et les éleveurs sont déjà tous exaspérés. Enfin, certains éleveurs : ceux qui ne vivent qu’entre eux dans des zones peu ouvertes sur le monde et qui s’arcboutent
    sur les idées reçues, le folklore et les traditions stupides.

  • Laisser une réponse.