Le Blog, Loup textes

Communiqué de presse de l’association Le Klan du Loup (17/04/2011)

18 avril 2011

Le gouvernement français veut vraiment se débarrasser du loup et pour cela il a chargé le ministère de l’écologie de préparer un nouvel arrêté dérogatoire à la stricte protection du Loup (Canis lupus italicus) en France.

Le 23 mars 2011, le site internet du ministère de l’écologie (http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=21980) avait déjà mis en ligne un « Projet d’arrêté fixant les conditions et limites dans lesquelles des dérogations aux interdictions de destruction peuvent être accordées par les préfets concernant le loup » et avait lancé une consultation publique.

Le 12 avril 2011, le site internet du ministère de l’écologie (http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=22291) propose une nouvelle version de ce projet. La principale différence avec l’ancienne ? Le retrait du Cantal des zones de mise en application de ces tirs à tuer. La présence du Loup étant, de toute façon, incertaine…

Si ce nouvel arrêté venait à entrer en application, cela signifierait la destruction totale du Loup en France, les anti-loups se retranchant derrière les tirs de défense et les tirs de destruction pour mener à bien leur sinistre besogne.

Pour nous, association Le Klan du Loup, nous ne saurions tolérer aucun tir à tuer. En effet, la population française de Canis lupus italicus atteint péniblement une petite centaine d’individus, ce qui fait que l’installation pérenne du loup sur le territoire national est loin d’être assurée.

De plus, le loup est souvent victime de braconnage et d’accidents de la circulation.

Enfin, nous rappelons que Canis lupus italicus est une espèce protégée par les conventions de Berne et de Washington ainsi que par la directive HABITAT.

Le président de la République avait déjà mis fin à sa posture « écolo » et affiché sa volonté de flatter le monde agricole. A un an des présidentielles, le candidat Sarközy passe aux actes.

Certaines associations, qui nous chantaient que le « Plan Loup » était bien encadré, ont ouvert la boîte de Pandore, favorisant ainsi le risque d’une disparition totale du Loup en France.

Au cas où ce projet d’arrêté viendrait à voir le jour, l’association Le Klan du Loup lance un appel à des associations comme l’ASPAS ou la Fondation Brigitte Bardot pour que, tous ensemble, nous luttions afin de faire casser ce texte inique.

Ne laissons pas disparaître la biodiversité à cause d’une manœuvre électorale et clientéliste ! Mobilisons-nous et donnons notre avis sur cette consultation publique en écrivant ici : protocole.loup@developpement-durable.gouv.fr

association Le Klan du Loup

Contact : Rodolphe Gaziello

3 résidence les Chasselines
24210 LA BACHELLERIE
Tél : +33 651 873 189
Mél : contact(at)loup.eu
www.loup.eu


PRESS RELEASE FROM THE ASSOCIATION OF “LE KLAN DU LOUP” (04/17/2011)

The French government really wants to get rid of the wolf and for that he has instructed the Department of Ecology to prepare a new order conforming to the strict protection of the Wolf (Canis lupus italicus) in France.

On March 23, 2011, the website of the Department of Ecology (http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=21980) had already launched a « Draft Order establishing the conditions and limits within which exceptions to the prohibitions of destruction may be granted by the prefects about the wolf and had launched a public consultation.

On 12 April 2011, the website of the Department of Ecology (http://www.developpement-durable.gouv.fr/spip.php?page=article&id_article=22291) proposed a new version of this project. The main difference with the former ? The withdrawal of the Cantal area of application of these shots to kill. The presence of the wolf stay, anyway, uncertain…

If this new order were to come into effect, it would mean the total destruction of the wolf in France, anti-wolf hiding behind the firing of Defense and the firing of destruction to carry out their grisly task.

For us, the association Le Klan du Loup, we can not allow any shooting to kill. Indeed, the French population of Canis lupus italicus painfully reached a few hundred people, so that the installation of permanent wolf on national territory is far from assured. In addition, the wolf is often a victim of poaching and road accidents. Finally, we recall that Canis lupus italicus is a species protected by the Berne and Washington conventions as well as the Habitat Directive.

The president had ended his posture « green » and shown a willingness to flatter the agricultural world. At one year of presidential the candidate Sarkozy takes action.

Some associations, which we sang the « Wolf Plan » was well supported, have opened Pandora’s box, thus promoting the risk of total disappearance of the wolf in France.

Should the draft decree would come to see the day, the association Le Klan du Loup appeals to ASPAS or associations such as the Brigitte Bardot Foundation for that, together, we struggled to quash the text iniquitous.

Do not let disappear biodiversity due to a corrupt electoral and patronage! Let us unite and give our opinion on the public consultation by writing here : protocole.loup @ developpement-durable.gouv.fr

association Le Klan du Loup

Contact : Rodolphe Gaziello

3 résidence les Chasselines
24210 LA BACHELLERIE
Tél : +33651873189
Mél : contact(at)loup.eu
www.loup.eu

communique-presse-klan-du-loup-17-04-11

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.