Le Blog, Loup textes

Consultation publique anti-loup : dites NON !

18 février 2017

Le ministère de l’Environnement (ex Ecologie…), de la sinistre Ségolène Royal, organise une consultation publique (jusqu’au 21 février 2017) pour augmenter le nombre de loup pouvant être officiel exécuté.

Madame Royal ose même, en préambule, affirmer qu’il s’agit de concilier la protection de l’espèce et le maintien des activité d’élevage ; le cynisme poussait à son comble !

 

Comme toutes les consultations publiques sur le loup, celle-ci ne servira à rien car la décision est déjà prise. En effet, les Français-e-s ont toujours dit OUI au Loup, et madame Royal a toujours augmenté le nombre de loup abattu. Face à l’expression du Peuple, Ségolène Royal sort son 49.3 anti biodiversité…

 

Même si madame Royal ne tiendra pas compte de nos avis, nous vous invitons à répondre à cette consultation en cliquant ici

Voici quelques arguments que nous vous proposons :
Canis lupus italicus est une espèce strictement protégée en France (Convention de Berne 1979 ratifiée par la France)
– la population réelle de loup est en décroissance (entre 150 à 200 individus maxi)
– les tirs à tuer ne règlent en rien les problèmes économiques de la filière ovine
– une fois de plus, la France va être pointée du doigt pour sa gestion catastrophique de la biodiversité
Canis lupus italicus, comme tous les grands prédateurs, joue un rôle indispensable comme régulateur naturel
– les tirs à tuer Canis lupus italicus encouragent directement le braconnage

 

Sans se faire d’illusion sur cette consultation publique, envoyons un message clair à la ministre de l’Environnement : la France aime et a besoin de ses loups !

 

association Le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

1 commentaire.

  • Ségolène Royal : jusqu'au bout contre le loup ! - Le Klan du LoupLe Klan du Loup 19 avril 2017 at 18 h 58 min

    […] hélas prévu, la consultation publique sur le sujet n’aura servi à rien (lire notre article ici). Le fait que près de 80% des Français-e-s soient favorables au loup, madame Royal n’en a […]

  • Laisser une réponse.