Le Blog, Non classé

La domestication affaiblit l’espèce

16 février 2015

Quand on est sauvage, savoir compter est un avantage, mais cette aptitude sert moins quand on est domestiqué. C’est l’hypothèse émise par les chercheurs de l’École vétérinaire de Vienne (Autriche) après comparaison des performances des loups et des chiens. Dans une première étude en 2012, onze Canis lupus avaient à choisir en appuyant sur un buzzer entre deux tubes opaques dans lesquels ils voyaient tomber des morceaux de fromage. Et les loups, qui devaient choisir le tube le plus rempli, ont très bien fait la différence entre 2 et 3 morceaux et entre 3 et 4. Deux ans plus tard, la même équipe a proposé cet exercice à 13 chiens. Qui ont échoué le test.

La faute des humains

Les chercheurs pensent que cette perte de capacité pourrait être due à la domestication. Dans la nature, compter permet par exemple d’éviter d’affronter un groupe plus nombreux que le sien ou de faire les bons choix de chasse. « Comparés aux loups, les chiens domestiques n’ont plus besoin de chercher leur nourriture, ils ont un endroit sûr pour dormir et même la reproduction est contrôlée par l’homme. Aussi sont-ils exclus de la sélection naturelle« , conclut Friederike Range, auteure principale de l’étude.

Source : Sciences et Avenir


Nous ne pouvons que vous inciter à (re)lire la fable du Loup et du Chien de ce bon Monsieur de La Fontaine…

association Le Klan du Loupdomestication-affaiblit-espece

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.