Le Blog, Loup textes

Dossier Loup : Hulot passe la main

10 août 2017

Élevage et loup. Une « étude prospective » sera réalisée à l’automne [2017]

Le ministère de l’Agriculture « réalisera à l’automne une étude prospective sur l’avenir du pastoralisme en présence du loup », a déclaré mercredi le ministre de l’Agriculture Stéphane Travert devant l’Assemblée nationale.

Apporter des solutions aux éleveurs

« En étroite concertation avec le ministre de la Transition écologique et solidaire (Nicolas Hulot), j’entends apporter des solutions à nos éleveurs », a déclaré le ministre en réponse à une question de la députée Émilie Bonnivard (LR, Savoie). « Les conclusions de cette étude pourront contribuer à l’élaboration du prochain plan national sur le loup 2018-2022 », a précisé le ministre.

« Le pastoralisme est un atout » sur les plans touristiques, de la biodiversité et de « la filière agricole de qualité », a-t-il souligné.

Selon le ministre, « il est nécessaire aujourd’hui et à ce stade, d’envoyer un message positif, des signaux d’espoir » aux éleveurs. M. Travert a également appelé à « sortir de l’approche comptable, du nombre de prélèvements mensuels qui embrase le débat public chaque année ».

Veiller à ce que « tous les acteurs soient consultés »

« Il nous faut aller […] vers une approche pluriannuelle sur cette question beaucoup plus fine et qui prend en compte l’intérêt de l’ensemble des territoires qui sont touchés », a-t-il dit, « en veillant à ce que tous les acteurs concernés soient consultés ».

La suite ici


Cet article de Ouest France, en date du 9 août 2017, est intéressant à plus d’un titre.

  1. Il laisse entendre, si l’on lit entre les lignes, que le dossier « Loup » n’est plus piloté par le ministre de la Transition écologique. Est-ce parce que monsieur Hulot est en vacances ? Cela ne semble pas être la cause principale. Il se dit dans les couloirs du ministère que le petit Nicolas est incapable de « gérer la boutique » et que Macron a repris la main (à imaginer qu’il l’ait un jour laissée…). Il est vrai que Hulot a été une prise médiatique, (très) vite ravalé au rang de « pot de fleurs » vaguement teinté de vert…
  2. Le ministre de l’agriculture, en bon clientéliste, va favoriser à outrance les assistés de l’industrie ovine, au détriment de la Nature et du Vivant.
  3. Stéphane Travert nous fait le coup de la pensée magique, avec cette phrase qui fleure bon la propagande de la FNSEA : Le pastoralisme est un atout sur les plans touristiques, de la biodiversité et de la filière agricole de qualité. Lorsque l’on sait que l’industrie ovine pratique le surpâturage à outrance, ce qui est une plaie pour la biodiversité et la Nature, il y aurait presque de quoi rire si ces pauvres brebis n’étaient pas envoyées à l’abattoir et exécutées dans des conditions souvent atroces (voir les vidéos de L214)
  4. Toujours concernant le ministre de l’agriculture, celui-ci prétend vouloir consulter tous les acteurs concernés. Pour le Loup, il y a fort à parier que celui-ci ne sera guère bien représenté, si les mêmes associations qui ont validés les différents Plan Loup sont à la table des discussions.

Si nous comptons sur Stéphane Travert, Nicolas Hulot et les associations qui collaborent habituellement avec le ministère de l’écologie, le pire est à craindre pour notre ami Canis lupus italicus !

Pour faire bonne figure en fin d’article, Ouest France nous ressort le nombre invérifiable de 360 loups présents en France et de 8000 bêtes attaquées (sans avancer la moindre preuve, et pour cause…).

Plus que jamais, il appartient aux Citoyen.ne.s de se mobiliser et d’agir, avec l’appui d’association comme Le Klan du Loup, pour la défense et la protection de Canis lupus italicus.
Nous ne pouvons compter que sur nous-mêmes et les actions que chacune et chacun peuvent mener à leur niveau.

Les combats perdus sont ceux que l’on ne mène pas. Nous ne lâchons rien !

association Le Klan du Loup

dossier-loup-hulot-passe-main

Hulot (à gauche) et Travert (à droite), unis contre le loup

 

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.