Le Blog, Loup textes

Des éleveurs ne veulent plus des hurlements au loup

2 septembre 2007

Bleu de travail, bottes, cheveux poivre et sel ramenés en une queue-de-cheval, taille small, même pas 50 kg, mais une vraie présence. En ce 21août, en soirée, Françoise Bonopera-Derbez, présidente de l’association de défense du pastoralisme, donne de la voix. Tracteurs et camions d’une trentaine d’éleveurs de la vallée de l’Ubaye et des Hautes-Alpes bloquent l’accès aux alpages de la commune de Jausiers où estivent plus de 10 000 brebis.

Embarrassante présidente ? « L’administration m’a fait des menaces, ou c’était le ton de la menace, cela ne m’inquiète pas, je suis en règle ». « Nous n’avons de problèmes qu’avec une seule association, j’ai envie de dire cherchez l’erreur », s’interroge Béatrice Abollivier, madame la préfète des Alpes-de-Haute-Provence. Ce qui oppose actuellement les deux femmes, ce sont « les hurlements provoqués au loup », une opération que mène l’administration en été pour tenter de décompter les loups.

« Nos agents de nuit simulent des hurlements. Un loup peut percevoir les sons jusqu’à 40 Khz (20 pour l’homme) et entendre jusqu’à une distance de 9 km. Les adultes répondent, et les louveteaux jappent », explique Jeanne Heurtaux, de la direction départementale de l’agriculture et de la forêt. Pour Julien Garino, qui estive sur Bachasse avec un troupeau de 1600 brebis, la méthode est dangereuse. « Ce que nous savons par expérience, c’est que quand les hurlements ont lieu, les brebis réagissent négativement, elles vont agneler la semaine prochaine ou elles sont en fin de lactation, elles sont donc toutes très fragiles. De plus, quand ils entendent des hurlements, les loups peuvent attaquer des troupeaux dans un rayon très important ».

L’animal peut parcourir 60 kilomètres dans une nuit, avec des vitesses de pointe de 45 à 50km/h. Ce 21 août, les éleveurs avaient été prévenus par la bande qu’il y aurait comptage. « On boit le café avec les agents, et l’un d’eux est mon cousin », rigole Nicolas. « Rien n’était prévu dans ce secteur », rétorque-t-on à la préfecture. Qui annonce une quinzaine d’opérations de ce type cette année, « la campagne ayant été suspendue un temps pour calmer les esprits », selon Mme la préfète.

Des textes précis réglementent l’activité, le protocole prévoit que les éleveurs seront prévenus, le périmètre d’alerte faisant polémique. L’administration justifie le besoin. « C’est à la suite de hurlements provoqués que nous avons déterminé qu’il y avait deux zones de présence permanente (ZPP, voir infographie) sur le Verdon-Bachelard », argumente Mme Heurtaux. « Les jeunes après la deuxième année sont chassés de la meute et partent coloniser d’autres zones. Mais nous avons eu peu de neige cette année, donc peu d’indices ».

L’hiver, les agents sortent 48h après les précipitations en quête de traces. « Nos experts ont le sentiment que la population augmente. Le nombre d’attaques est en baisse, sans doute en raison de l’efficacité des mesures de protection. Si le comptage ne se fait pas, les pouvoirs publics peuvent croire que le loup est en régression et remettre en cause les indemnisations », avertit Mme la préfète. Une défiance s’est installée. « Est-ce que nous sommes toujours prévenus dans un alpage communal ? », s’interroge le berger de la Mure-Argens, Émile Martin.

Vous aimerez peut-être.

2 Commentaires.

  • Thalie 6 septembre 2007 at 16 h 33 min

    j’ai lu attentivement le texte au dessu de celui-ci et perso je trouve tout a fait normal que le loup puisse élargir son territoire meme jusqu’ a bourgogne se serais pas mal c’est aussi sa place mais se que je lit ici me terrorise un peu c’est une forme de rascisme de ségrégation le loup a sa place parmis nous et la toujour eu il faut faire avec on vis bien avec des abrutis fini (heuuuuu oups mais je le pense ) alors pourquoi pas avec eux le loup est un élément essentiel de mère nature laissons lui sa place…..    Thalie

  • lilly 25 mai 2008 at 12 h 28 min

    Parfait alors pourquoi on met pas les loups dans ta petite ville non ? Pourquoi t’a peut être peur ? Alors qu’est ce qu’il y a ? Je ne comprend pas ce genr de chose tu vis peut etre avec des crétin mais nous on vit avec des loups et nous nous ne le choisissons pas alors que pouvez trés bien réagir !!Alors nous aussi nous le faisons et si t’a un probleme dit le nous on viendra pour te foutre des loups dans ta ville !

  • Laisser une réponse.