Le Blog, Non classé

Hulot confirme sa lâcheté dans le « dossier Loup »

15 janvier 2018
Tentative de justification par Hulot du Plan Loup 2018-2023

Dans cette vidéo datée du 8 janvier 2018, Nicolas Hulot, petit ministre du gouvernement Macron, confirme sa lâcheté et sa méconnaissance totale de la situation dans le « dossier Loup ».

Parmi les quelques énormités que nous sert Hulot pour justifier sa volonté d’exterminer le Loup en France, il y a :

  • le nombre de 360 loups (bientôt 400…). Tout le monde sait que cet effectif est arbitrairement gonflé. La réalité se situe entre 150 à 200 loups (estimations fin 2017).
  • La viabilité de l’espèce est atteinte à partir de 500 individus. C’est faux ! il faut entre 1500 à 2000 Canis lupus italicus pour que l’espèce soit relativement stable. Nous sommes 10 fois en dessous de ce nombre.
  • Hulot vante son Plan Loup qui va tout révolutionner…sauf qu’il reprend exactement les mêmes méthodes et le même nombre de loups qui seront abattus que du temps de Ségolène Royal. La seule différence avec Hulot, c’est l’hypocrisie en plus.
  • Nicolas le Petit est « bouleversé » par le sort que réserve le Loup aux brebis. Cela montre à quel point le ministre connait mal la Nature. Il devrait savoir que Canis lupus italicus est un carnivore qui ne mange pas (que) de la salade… En revanche, Hulot n’a pas un mot pour les brebis envoyées dans les abattoirs ou les moutons égorgés lors de fêtes sacrificielles qui n’ont rien de « naturelles ».

Dans sa pitoyable vidéo, Hulot nous annonce qu’il va faciliter les « tirs de défense » (tirs à tuer) réalisés par les industriels ovins.
In fine, et comme il fallait si attendre, Nicolas Hulot a concocté un Plan Loup qui aurait pu être écrit par le ministre de l’Agriculture…si cela n’a pas été le cas.

A noter que ce n’est pas la première fois que Nicolas le Petit vient pleurnicher dans une vidéo, en nous disant que s’il massacre le Loup c’est pour son bien…

Plus que jamais, nous devons nous montrer intransigeants vis à vis des anti-loups et des associations qui collaborent avec le ministre de la Trahison écologique, si nous voulons protéger le Loup.

association Le Klan du Loup

remi-fraisse-nicolas-hulot
Nicolas Hulot

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.