Ethologie lupine, Le Blog

Les jeunes loups – L’évolution et l’éducation

10 juin 2014

À 5 semaines, le sevrage commence, la mère recherche de moins en moins le contact avec ses petits et rend la tétée plus difficile en changeant souvent de position ou en s’éloignant puis activement à travers des comportements agonistes et de punition lorsque les petits tentent d’approcher les mamelles. Elle pourrait être aidée en cela par le père qui empêcherait les petits de suivre leur mère. Ces comportements pourraient induire le détachement, mais également aideraient à imposer le respect et la dominance sociale des individus plus âgés. À 5 semaines, les jeunes peuvent suivre les adultes à plus d’un kilomètre de la tanière.

Entre 8 et 10 semaines, les adultes abandonnent la tanière et bougent les petits vers un site de rendez-vous initial puis aux sites de rendez-vous suivants. Le sevrage est terminé, les louveteaux peuvent se nourrir des aliments fournis par les adultes. Le pelage adulte devient apparent sur le corps. Entre huit et seize semaines, la couleur des yeux changent progressivement du bleu au jaune doré.

À la suite du sevrage, des changements comportementaux majeurs se produisent regroupés sous le terme d’acquisition de l’indépendance et se traduisant par une augmentation des implications sociales et de plus grandes compétences dans la recherche de nourriture, cependant toujours régulées par la mère.

Les sites de rendez-vous sont généralement situés près d’un point d’eau, à proximité d’une zone ouverte, et présentent une végétation désordonnée du fait de la fréquentation par les loups. Ils occupent une surface restreinte, généralement inférieure à 4000 m². On y relève fréquemment des crottes et des empreintes de petits et d’adultes, ainsi qu’un réseau de sentes et des couches. Comme les sites de tanières, les sites de rendez-vous sont situés dans de nombreux types d’habitats.

Dans les habitats non forestiers nordiques, les sites de mise à mort des proies peuvent également être utilisés comme sites de rendez-vous pour les louveteaux, probablement pour impliquer progressivement les jeunes dans les activités de chasse.

À 12 semaines, les jeunes commencent à accompagner les adultes durant la chasse pendant de courtes périodes et retournent au site de rendez-vous par eux-mêmes.

À 3,5 mois, une période de croissance rapide commence (14-27 semaines) durant laquelle les jeunes vont gagner 600-700 grammes par semaine pendant environ trois mois.

À 4-6 mois, les dents lactéales sont remplacées par les dents définitives. Le pelage d’hiver commence à apparaître. À 6 mois, les jeunes accompagnent les adultes à la chasse, apprennent à reconnaître les pistes, les proies et les limites de leur territoire. Leur apparence est presque similaire à celle des adultes.

À 7 mois, une période de croissance lente commence (27-51 semaines). Les jeunes femelles gagnent environ 30 grammes par semaine. Les jeunes commencent à se déplacer avec la meute et l’utilisation des sites de rendez-vous décroît.

À 8 mois, ils commencent à chasser activement.

À un an, la croissance de leur squelette est terminée.

À 22 mois (en moyenne), ils acquièrent la maturité sexuelle.

Sandrine Devienne pour le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.