Le Blog, Loup textes

Loup : l’hécatombe se poursuit…

28 septembre 2015

Un loup mâle de 38 kg a été abattu dimanche 27 septembre 2015 à Saint-Vallier-de-Thiey (06460).

Cette exécution est intervenue à l’occasion d’une opération de chasse, conformément à l’arrêté préfectoral ordonnant le tir à tuer sur le secteur des Préalpes de Grasse.

A ce jour, dans le département des Alpes-Maritimes, ce sont 1800 chasseurs qui ont été formés et agréés pour contribuer à l’extermination ordonnées par la préfecture, sous le contrôle de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS), soit l’équivalent de plus de 2 régiments de combat (sic).

L’état qui n’a soi-disant plus d’argent, sait trouver les fonds nécessaires pour les chiasseurs et les éleveurs, en cette période électorale.
La pêche aux voix se fait à coup de centaines de milliers d’euros et d’indemnités, qui ne sont que des subventions déguisées.

Nous attendons des associations structurées pour, qu’elles entâmes des actions juridiques au niveau de l’Union Européenne.

Quant à celles qui ont validé les différents Plan Loup, nous attendons toujours, a minima, la dénonciation de TOUS les tirs à tuer…

Pour nous, dans l’immédiat, toutes les indemnités doivent être suspendues et tous les tirs à tuer le loup, interdits.

association Le Klan du Loup

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Vous aimerez peut-être.

16 Commentaires.

  • Kazhig 28 septembre 2015 at 19 h 23 min

    Que dire ? Je suis dégoûtée, horrifiée. j’en ai marre de cette barbarie, c’est insoutenable.
    Honte à tous ceux qui osent détruire tous ces êtres qui ne demandent qu’a vivre leur petite vie tranquilles. Je leur souhaite tout le malheur du monde.

  • Jacques 28 septembre 2015 at 20 h 09 min

    1800 chasseurs qui ont été formés et agréés pour contribuer à l’extermination ordonnées par la préfecture

    AGREES PEUT-ETRE MAIS FORMES JE N’Y CROIS PAS. EN QUOI CONSISTE CETTE FORMATION.? AYANT VU LES CANDIDATS JE PENSAIS PLUSTOT A UN TIR FORAIN!

  • Piercha 28 septembre 2015 at 21 h 41 min

    Un accident de chasse est vite arrivé !
    Armons nous !

  • Jacques 29 septembre 2015 at 6 h 01 min

    Ah Bravo, deux heures en salle de réunion et vous êtes formés pour le tir du loup:
    Stage formation tir du loup
    Stage formation Tir de Prélèvement Loup

    vendredi 25 /09/2015 à 18h à Clans
    mercredi 30 /09 à 19h à Lantosque (salle polyvalente)
    Tous les chasseurs n’ayant pas fait la formation sont invités la faire.

  • Jacques 30 septembre 2015 at 6 h 37 min

    J’en reviens pas du nombre de femmes autorisées par la Préfecture à effectuer des tirs de défense en vue de la protection de leur troupeaux. Manon des sources est de retour LOL

    voir le lien de la préfecture du Var: http://www.var.gouv.fr/IMG/pdf/RAA_No_45_du_28_juillet_2015_cle5b63f4.pdf

    • Jacques 2 octobre 2015 at 10 h 46 min

      En fait les nombreuses femmes autorisées au tir de défense sont des femmes au foyer ( habitations isolées ). Leurs maris travaillent en ville pendant que les femmes s’occupent en plus des tâches ménagères et des enfants d’un élevage ( basse-cour – chiens, chats, chèvres, moutons poneys etc. ) Pour les maris s’est rassurant de savoir que leurs femmes peuvent se défendre en cas d’intrusion.

  • Jacques 1 octobre 2015 at 6 h 22 min

    Le communiqué de presse de la Préfecture a provoqué un genre de polémique dans les associations de chasse. En réalité c’est un berger qui aurait tué ce loup de 38 Kg. Les chasseurs commencent à réaliser qu’ils ne peuvent pas se permettre de passer pour la bête noire surtout pour quelqu’un d’autre même si le tir d’un loup sauvage pour eux a plus de piment que le tir d’un faisan de lâchée. Les ennemies de la chasse sont de plus en plus nombreux ( près de la moitié des français ) et il vaut mieux garder sa veste blanche. Pour mieux se faire connaître auprès du grand public la FNC organise en octobre dans toute la France l’opération «  Un Dimanche à la Chasse « . C’est le jour idéal pour leur regarder droit dans les yeux!!! Le nombre de chasseurs baisse tous les ans et les données sont désormais secrètes et l’Office ne les fournit plus aux journalistes.

    • Le Klan du Loup 1 octobre 2015 at 17 h 47 min

      Le berger peut être aussi chasseur (et vice versa)…

      Salutations lupines.

      association Le Klan du Loup
      http://www.loup.eu

    • Jacques 1 octobre 2015 at 22 h 45 min

      Pour la protection d’un troupeau il faut savoir se servir d’un fusil et cela en toute légalité. Donc les fédérations de chasse font passer le permis de chasser aux éleveurs et bergers. Malgré ce permis de chasse ils ne pratiquent pas forcement la chasse c’est juste une question d’être en règle pour le port d’une arme et de savoir s’en servir en cas de nécessité.

    • Le Klan du Loup 2 octobre 2015 at 9 h 56 min

      Pour protéger un troupeau, il n’y a pas besoin d’un fusil !

      Salutations lupines.

      association Le Klan du Loup
      http://www.loup.eu

  • J 3 octobre 2015 at 8 h 31 min

    Les Alpes Maritimes comptent 190 éleveurs d’ovins et caprins avec un registre de commerce.
    Les chasseurs formés pour le tir de prélèvement du loup sont 1700 dans ce département. Quelle est la motivation de ces personnes à collaborer si nombreux? Est ce que le loup est devenu un plateau de ball trap?

  • Jacques 11 octobre 2015 at 11 h 09 min

    Infos intéressantes si correcte sur la cartographie 2015:
    http://www.ledauphine.com/hautes-alpes/2015/10/11/ete-2014-le-bilan-des-attaques-du-loup

  • Jacques 11 octobre 2015 at 11 h 14 min

    Pratiquement tous les pâturages du Mercantour- Alpes Maritimes sont des locations
    communales .Uniquement 23 % des éleveurs exploitant les unités du parc ont leur siège dans une commune du parc. Sur les 145 000 ovins présents en été, 117 500 proviennent de transhumants extérieurs du parc Bouches du Rhône, Alpes de Haute Provence et même d’Italie de de l’Ain. Les locations d’alpage sont une forte source de revenus pour les communes. C’est pour cette raison les communes défendent les intérêts des bergers et ne s’intéressent pas au loup. Donc des raisons d’économie et politiques.
    Les propriétaires éleveurs deviennent de plus en plus exigeants dans la sélection des pâturages et exigent un accès goudronné ou carrossable en 4×4 et des parcs clôturés afin de pouvoir limiter la surveillance nocturne.La moitié des exploitations d’élevage sont orientées ovins viande. Seules 4 % des exploitations professionnelles sont en agriculture biologique. Les traces restantes de radioactivité de cette région fond peur aux amateurs de bonne viande. Le problème de l’abattage clandestin est très important. Réalisé dans des conditions d’hygiène et de sécurité souvent très précaires, car non soumis par définition à un contrôle sanitaire, il n’est pas sans poser de problèmes, sur tout dans un département d’élevage où la population maghrébine est relativement importante, comme dans les Alpes-Maritimes.
    Des abattages massifs ont ainsi lieu, notamment, le jour de la fête de l’Aïd el Kabîr près de 5.000 agneaux seraient abattus lors de cette fête, alors que l’abattoir départemental n’en abat que 250 durant la même période, soit 5 % du total.

  • Laisser une réponse.