Le Blog, Loup textes

Le Loup et le Mur

18 décembre 2006

Les loups, victimes de la barrière de sécurité israélienne

Samuel Mayrargues

La construction d’un mur de séparation entre Israël et la Cisjordanie a des conséquences imprévues sur la vie des espèces sauvages dans cette partie du monde.

Dans un conflit, les hommes ne sont pas les seuls à souffrir de la folie ou des décisions de leurs dirigeants. L’été dernier, lors des affrontements entre Israël et le Hezbollah, l’exode des populations civiles du Sud Liban et du Nord de la Galilée s’était traduit par l’abandon de nombreuses bêtes de compagnie (chiens et chats), tardivement prises en charge par des organisations spécialisées.

Cette fois, selon le quotidien israélien Haaretz et le journaliste Elie Ashkenazi, ce sont les loups qui sont les victimes de l’érection par Israël d’une barrière de sécurité courant tout le long de la Ligne verte, la frontière internationale de 1967, afin d’éviter – c’est la thèse officielle – des infiltrations terroristes.

Résultat : les itinéraires empruntés par les loups locaux – dont le chiffre a augmenté du fait des mesures de protection prises pour cette espèce – leur sont désormais interdits. Ils ne peuvent plus passer de la vallée de Giloa à la vallée du Jourdain ou de la vallée de Beith Shéan au «  doigt de la Galilée », l’extrémité nord du pays.

Une situation qualifiée de préoccupante par Dror Pevzner, le directeur des parcs naturels d’Israël, qui souligne cependant que les loups, à défaut d’entrer dans Jérusalem, ont trouvé une solution. Une quinzaine de meutes, constituées de 80 adultes chacune, s’est installée sur le plateau Golan occupé par Israël depuis 1967 et, depuis quelques semaines, par les loups. Au grand dam des fermiers et des éleveurs de la région, qui craignent pour leur cheptel.

Mais que se passera-t-il si, conformément aux recommandations du rapport Baker-Hamilton, Israël et la Syrie ouvraient des discussions menant à la conclusion d’un accord de paix incluant la restitution du Golan à Damas ? Faudra-t-il prévoir un article relatif à la libre circulation des loups et des prédateurs ? La réponse, du moins une réponse possible a été donnée par le prophète Isaïe il y a plusieurs siècles de cela. Lors de la paix, les épées seront transformées en socs de charrue et les loups en agneaux…

loup-mur

Vous aimerez peut-être.

4 Commentaires.

  • DOM 19 décembre 2006 at 10 h 17 min

    c’est toujours les animaux qui trinquent, et particulièrement les loups qui n’ont rien a faire de ces religions, comme si cette cloture pouvais arréter la bêtise, c’est encore les loups qui payent pour les autres !

  • franny 20 décembre 2006 at 11 h 05 min

    Je n’en dirais pas plus, sur mon avis politique dans cette histoire…Mais il n’y a déjà pas de respect pour l’espèce humaine dans cette région, il ne faut malheureusement pas s’attendre à ce que la vie des animaux et notamment des loups soit prise en compte….BONNE JOURNEEBIZOOOFRANNY

  • domi 20 décembre 2006 at 18 h 43 min

    Je suis entièrement d’accord avec les coms de DOM et Franny, ils n’ont déjà pas de respect pour les humains, comment pourraient-ils en avoir pour les loups … c’est partout pareil maintenant amicalement et bonnes fêtes de Noël à vous tous

  • Kri te souhaite une bonne soirée :0055: 21 décembre 2006 at 18 h 56 min

    Petit coucou du soir

  • Laisser une réponse.