Le Blog, Loup textes

3 louveteaux massacrés à cause de Nicolas Hulot !

12 août 2017
hulot-anti-loup
Dessin sous copyright © Merci à Pascal Melan pour son autorisation de publication

Nicolas Hulot franchit un cap dans l’ignoble en ayant permis le massacre de 3 louveteaux.

Sans doute une « première » en France : 3 louveteaux (des bébés loups) ont été massacrés par les deux plus sinistres organisations qu’il existe en France, la Brigade Loup et la Louveterie !

En effet, entre le 9 et 10 août 2017, 3 louveteaux ont été mis à mort dans  le secteur de la commune de Cipières (06620). Officiellement, il s’agit d’un tir de défense renforcé (tir à tuer).

Néanmoins, des questions se posent :

  • Comment les tueurs ont-ils fait pour abattre 3 louveteaux en même temps ?
  • Où est l’adulte qui les accompagnait ?

Sur place, certains parlent, et la versions qu’ils donnent est très différentes de celle « officielle » : les louveteaux auraient été pris vivants dans leur tanière et froidement exterminés.

Pour le Klan du Loup, cela ne serait pas surprenant car certains éleveurs espagnols font, plus ou moins discrètement, la même chose dans leur pays.
Néanmoins, et afin d’avoir les bonnes réponses, notre association a contacté le service qui coordonne la « communication » sur les mesures d’extermination de Canis lupus iatlicus.
Nous vous tiendrons au courant de la réponse, si nous en avons une car l’opacité et l’omerta règne au sein du service public sur le dossier « Loup »…

Il appartient à chaque Citoyen.ne de s’opposer par tous les moyens à la disparition programmée du Loup en France. Tous ceux qui participent à son extermination doivent être considérés comme des ennemis du Vivant et de la Nature, et traités comme tel.

Le Klan du Loup regrette que Cap Loup (donc Férus) n’ait pas encore pris pleinement conscience de l’enjeu majeur qui se joue : le combat pour la survie du Loup. En effet, le collectif Cap Loup n’est, à ce jour (12/08:17), toujours pas opposé à TOUS les tirs à tuer.

Ecrire, comme le fait Cap Loup, que « Les tirs létaux ne doivent être envisagés qu’en tout dernier recours […] », c’est déjà ouvrir la porte au massacre de louveteaux, louves et loups.
Cela a été la politique de Férus (avec la FNE et le WWF France) dès le début ; cela l’est manifestement encore.
Canis lupus italicus paie par le sang le prix de cette compromission !

Depuis la prise de fonction comme ministre, le petit Nicolas a déjà le sang de 9 loups sur les mains. Le représentant en gel douche atteint la moyenne de 3 loups exécutés par mois, moyenne qui ne cesse d’augmenter quasiment toutes les semaines.

Pour que nous soyons une association forte face au lobby exterminationniste et aux associations d’accompagnement des pouvoirs publics, nous avons besoin de vous. Rejoignez-nous et, ensemble, luttons par la défense et la protection du Loup !

association Le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

1 commentaire.

Laisser une réponse.