Le Blog, Loup textes

Meurtre d’une louve au Petit-Bornand-les-Glières

14 mai 2009

Dans la nuit de samedi [09/05/09], à 1 h 15, le lieutenant de louveterie abattait l’animal sur les terres du Petit-Bornand-les-Glières (Haute-Savoie), alors qu’il s’était introduit dans le parc à moutons du plus gros éleveur de la commune. Le premier tir de prélèvement autorisé par le gouvernement depuis le 22 avril, et encadré par un arrêté préfectoral dans le département, a atteint sa cible.

Mais dans le village, les crocs, certains les ont encore. Un loup n’ayant pas assouvi leur faim de voir l’animal dans « des parcs nationaux » et non au cœur des troupeaux, ou à quelques mètres « des habitations ».

Les chasseurs veulent une régulation

Et c’est justement parce que quasiment tout un village était sur les dents depuis le printemps dernier, à la suite des attaques répétées du loup sur les troupeaux et la faune sauvage, que la secrétaire d’État à l’Écologie, Chantal Jouanno, a saisi le conseil national pour la protection de la nature.

Trois mois après la mise en garde à vue d’un chasseur de la commune, poursuivi pour avoir tué un de ces canidés, l’autorisation d’un tir de prélèvement était acceptée. Et autorisée depuis mercredi soir, de jour comme de nuit, par le préfet, aux abords de deux troupeaux, déjà équipés d’un maximum de protection, mais victimes d’attaques depuis le début de la saison pastorale.

« Le tir réussi, ça va calmer le jeu dans un premier temps c’est sûr, reconnaît Marc Chuard, le maire de la commune, qui ne cachant pas sa position, relativise, ce n’est qu’un premier pas ».

Qui devrait être le seul, pour l’instant. La régulation de l’espèce et la création d’un plan de chasse pour l’animal, au même titre que la faune sauvage, comme le réclame ardemment la fédération départementale des chasseurs, n’étant pas dans les petits papiers de la loi actuelle.

« Les chasseurs s’inquiètent d’une baisse de la faune sauvage, mais dans le schéma logique, observé dans les Alpes du sud et du Vercors, c’est un effet transitoire qui se révèle bénéfique. Elle repart à la hausse et une sélection naturelle s’effectue avec des animaux plus attentifs, Les loups mangent plus difficilement, et l’espèce se régule. Quand au cheptel domestique, il a toujours représenté 20 à 30 % de son alimentation », explique Éric Feraille, à la tête de la Frapna.

Et pour limiter les dégâts, ce tir doit réapprendre au loup la peur de l’homme. Sentir que l’approche d’un troupeau peut lui être fatale.


Cet article du Dauphiné Libéré appelle plusieurs commentaires de notre part :

  • nous avons décidé de ne pas publier la photo répugnante du meurtrier de la louve, photo qui accompagne l’article de presse. Photo où l’on peut voir un de ces assassins de la Louveterie qui brandit fièrement le corps de la louve enceinte qu’il vient de tuer. La Louveterie est la nouvelle Inquisition en France, pratiquant comme elle la chasse aux « ennemis de Dieu » et n’hésitant pas à tuer par simple plaisir.
  • comme nous l’avions toujours souligné, le ministère de l’Ecologie n’est qu’une vaste fumisterie concernant le dossier du Loup en France. La secrétaire d’Etat à l’Ecologie (sic), Chantal Jouanno (dite « Le Pantin »), n’est que la vitrine légale des braconniers, viandards, tueurs de loup et autres éleveurs/chasseurs abrutis. ATTENTION, pour l’association Le Klan du Loup, tous les éleveurs/chasseurs ne sont pas à mettre dans le même panier ; certains ont bien compris qu’ils pouvaient cohabiter avec Canis lupus italicus, comme leurs voisins européens.
  • les associations de défense du Loup, qui continuent de collaborer avec le ministère de l’Ecologie, se rendent, directement ou indirectement, complices de la politique anti-loup menée par l’état français…
  • nous invitons les sincères défenseurs du Loup à boycotter la commune du Petit-Bornand, triste commune où l’assassin Frank Michel a récemment tué un loup ; sinistre commune représentée par le maire anti-loup Marc Chuard. N’hésitez pas à lui écrire pour lui dire tout ce que vous pensez de sa commune et de ses administrés… maptbo@mairie-petit-bornand.fr
  • que l’Etat fasse bien attention : à force de soutenir les tueurs de loup, celui-ci va engendrer des actions « musclées » du type ALF. Nous n’appelons pas à la violence mais nous ne saurions condamner ceux qui veulent faire respecter les droits du Loup…

association Le Klan du Loup

loup-louve-lieutenant-louveterie

Vous aimerez peut-être.

8 Commentaires.

  • véronique 15 mai 2009 at 12 h 52 min

    Bonjour,juste une remarque importante car je me suis faite avoir aussi!!concernant la photo de cette pauvre louve gestante abattue avec cet homme qui la montre comme un trophée,il faut savoir que cet homme n’est pas celui qui l’a abattue mais c’est l’éleveur de moutons concerné!!pour moi ça ne change rien car c’est à cause de lui ce qui vient d’arriver mais je me suis faite rembarrée et à juste valeur pour cette erreur de personne!ENSEMBLES CONTINUONS CE COMBAT POUR QUE CELA N’ARRIVE PLUS JAMAIS!!SALUTATIONS LUPINES

    • Le Klan du Loup 15 mai 2009 at 15 h 29 min

      Merci à Véronique pour cette précision mais, en effet, cela ne change rien :

      l’homme sur la photo exhibe fièrement un cadavre de loup et, en soi, c’est condamnable et inacceptable

      les agents de la Louveterie se comportent comme le pire des Escadrons de la Mort !

      Salutations lupines.

      Le Klan du Loup

  • nOii-Zzette 15 mai 2009 at 15 h 00 min

    c’éé éécooeurant !!!

  • Pierre 17 mai 2009 at 12 h 00 min

    Les hommes et les mentalités! ça ne date pas d’hier, il faut relire la page Stevenson sur son passage de nuit à Fouzilhac au dessus de Cheylard l’Evêque, les gens ont été tellement « cons » avec lui qu’il en est a regrettez que la Bête du Gévaudan n’en ait pas manger une centaine de plus.En tout cas vos informations sont toujours très pertinentes

  • nath 21 mai 2009 at 15 h 44 min

    Il existe une fédération nationale des chasseurs Il faut une fédération nationale de protection des espèces sauvages avec des représentants locaux partout!!!! Il faut une représentativité. Il faut développer le commerce autours du plaisir de cohabiter avec les espèces sauvages.Il faut un poid économique genre label d’éleveur respectant les espèces sauvages, tourisme, équipement, mode, produit de beauté……. pour que le pouvoir prenne en compte les millions de personnes qui ne chassent pas  et veulent le respect la cohabitation avec les animaux!!!!! 

  • nath 21 mai 2009 at 15 h 45 min

    C’est quoi l’ALF?

    • Le Klan du Loup 21 mai 2009 at 17 h 46 min

      C’est l’Animal Liberation Front (front de libération des animaux).
      Ceux qui revendiquent les actions au nom de l’ALF sont des écoguerrier(e)s.

      Association Le Klan du Loup

  • sabrina 21 juillet 2009 at 14 h 42 min

    Une louve enceinte en plus, c’est écoeurant

  • Laisser une réponse.