Le Blog, Non à la chasse !

Nicolas Vanier, faux ami du Loup, vrai ami des chasseurs

12 octobre 2017

Appel au boycott du film «L’École buissonnière» de Nicolas Vanier

La sortie le 11 octobre [2017] du film « L’École buissonnière » fait l’objet d’une promotion sans précédent de la Fédération Nationale des Chasseurs, avec la complicité de son réalisateur Nicolas Vanier. La FNC entend utiliser ce film pour réhabiliter la chasse de loisir, notamment auprès des enfants. Tous les défenseurs de la nature et des animaux sont donc invités à le boycotter, et à le faire savoir.

 

Le film

L’École Buissonnière raconte un enfant de 12 ans venant d’un orphelinat parisien qui découvre la Sologne, en 1930. Il est confié à un couple dont le mari (Eric Elmosnino) est le garde-chasse du domaine d’un comte veneur (François Berléand), et il sympathise avec un braconnier (François Cluzet).

L’émission On N’est Pas Couché a participé comme c’est son rôle au lancement du film samedi 30 septembre en invitant François Cluzet, le premier rôle, et Nicolas Vanier. Il n’était pas fait allusion à la chasse dans cette séquence. Laurent Ruquier en a remis une couche le lendemain dans l’émission Les Enfants de la Télé, où étaient invités François Cluzet et François Berléand.

Vanier et Cluzet étaient quelques jours plus tôt (le 27/09) les invités d’une émission de C à vous, sur France 5, intitulée « Les amoureux de la nature », où la question de la chasse (bien sûr sans référence à la FNC) était présente (les chasseurs s’auto-proclamant, comme on sait, les vrais amoureux de la nature).

Peut-être L’École Buissonnière a-t-il des qualités cinématographiques, peut-être ses acteurs ont-ils du talent.

La question n’est pas là.

Pour information, Nicolas Vanier a travaillé pendant 2 mois avec 3 équipages de chasse à courre en Sologne pour tourner son film, ainsi que la Société de vènerie le rapporte sur sa chaîne Youtube Vènerie TV.

Mais la question n’est même pas là non plus.

 

L’implication de la FNC

La FNC a donc décidé de promouvoir le film, ou si on préfère, de se promouvoir en utilisant le film avec le compérage explicite de Nicolas Vanier.

Il faut dire qu’elle ne manque pas de moyens, dont beaucoup sont dédiés à la communication et au lobbying.

Et, avec ses FDC, elle ne manque pas d’appui auprès des élus locaux, des députés et des sénateurs, volontiers enclins au clientélisme envers le lobby cynégétique.

La Fédération nationale des chasseurs sort l’artillerie lourde sur sa page Facebook depuis le 2 octobre, faisant même de l’affiche du film sa photo de couverture Et elle a annoncé le 4 octobre sur son site « La FNC est partenaire de la promotion du film l’Ecole Buissonnière, réalisé par Nicolas Vanier ».

On y lit :

« Le film L’Ecole Buissonnière, réalisé par Nicolas Vanier, sort en salle le 11 octobre. La Fédération Nationale des Chasseurs a eu un véritable coup de cœur pour cette œuvre cinématographique, qui porte les valeurs d’une passion pour la nature qui sont les nôtres. Un film à voir absolument sur grand écran.[…]

C’est pourquoi la FNC, ainsi que les Fédérations Départementales et Régionales des Chasseurs, ont décidé de porter les couleurs de L’Ecole Buissonnière.

Côté FNC, une émission spéciale L’Ecole Buissonnière sera diffusée mi-septembre sur sa chaine youtube Chasseur de France TV. Un jeu concours permettant de gagner des places de cinéma, vous sera également proposé en parallèle sur Ekolien, le site d’éducation à la nature de la FNC.

Côté FDC des avant-premières se mettent en place dans les territoires, parfois en partenariat avec les conseils régionaux ou départementaux, afin de sensibiliser les décideurs locaux autour de la défense de la nature. Les éducateurs fédéraux proposeront également aux professeurs des écoles primaires et du collège un programme pédagogique autour de la découverte des animaux de la forêt afin d’inciter le corps enseignant à faire une place à cette thématique dans les savoirs scolaires, lors de la sortie du film. « Le développement de l’éducation à la nature est un objectif fort de la FNC. En effet, les enfants sont les citoyens de demain. Un citoyen qui connait la nature, ses règles, ses animaux, c’est un citoyen averti, qui comprend tous les usages de la nature tels que la chasse et la pêche. »

Extrait d’un article de Jean-Paul Richier
Lire la suite ici

nicolas-vanier-aventurier-racines-solides
Nicolas Vanier

Simple coïncidence ? Sans aucun doute. Mais les faits sont troublants : les Nicolas sont des ennemis du Vivant. Qu’ils le soient ouvertement, comme Sarközy, ou sournoisement, comme Hulot ou Vanier.

Rappelons que Vanier, qui se dit être un « amoureux des loups », est ouvertement pour la régulation (entendez la chasse-loisir) de Canis lupus italicus (cf. sa dernière intervention au journal télévisé de France 2).

A noter enfin que le « camp Nicolas Vanier », de sinistre mémoire, a été fermé par arrêté préfectoral le 15 juillet 2014 et les 60 chiens placés dans un refuge (lire ici)

Voulez-vous vraiment donner votre argent à cet homme…?

association Le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

1 commentaire.

Laisser une réponse.