Le Blog, Loup textes

Nez à nez avec le loup

16 juillet 2007

[…] A l’opposé de l’ours qui s’habitue volontiers à l’homme quand ce dernier est assimilé à un apport de nourriture, contrairement aux légendes tenaces, le loup n’a pas d’intention agressive envers nous. «L’ours est effectivement potentiellement plus dangereux que le loup», relève Pierrette Rey, porte-parole du WWF. En Suisse, et plus particulièrement aux Grisons, au Tessin et en Valais, on estime qu’il y a entre 5 et 10 loups. Mais cela varie beaucoup. «Ils se déplacent très rapidement, jusqu’à 40 kilomètres par jour», note Pierrette Rey. Au WWF, on relève que les expériences faites au cours du XXe siècle en Europe montrent que le loup ne constitue pas un danger pour l’homme.

En Italie, Luigi Boitani, spécialiste des loups, a systématiquement enquêté sur tous les bruits qui couraient sur des attaques de loups: en 20 ans de recherches, il n’a trouvé aucune preuve qu’un homme ait été blessé par un loup. En fait, le loup reconnaît l’homme comme étant un danger et l’évite. […]

Vous aimerez peut-être.

2 Commentaires.

  • Thalie 25 juillet 2007 at 19 h 29 min

    et cela se comprend puisque l’homme a toujour chercher a lui nuire …..

  • Robert 17 juillet 2009 at 15 h 27 min

    D’accords, on a compris que les loups ont peurs des hommes mais les moutons!?! Ils ne peuvent même pas se défendre d’un prédateur qui les égorges sans pitié…!!! Bien entendu elle trouve tout à fait normale que les moutons peuvent vivre en harmonie avec les loups…ça se trouve qu’elle n’as même pas rencontré un mouton vidé de son sang dans sa vie et si j’étais le berger j’irai droit dans son bureau loin des scénes le déposer!!! Mettez les loups dans des zoos si ils sont si peu nombreux et si présieux…

  • Laisser une réponse.