Le Blog, Loup textes

[Suisse] Unanimité contre le concept loup, en Valais

5 juillet 2007

Le nouveau plan de la Confédération ne convainc pas. Au moment où la consultation du nouveau plan loup s’achève, opposants et partisans de l’animal rejettent tous le nouveau texte

Pour la première fois depuis le début de la «guerre du loup» en Valais, partisans et opposants se sont mis d’accord sur un point: le nouveau concept loup, dont la mise en consultation vient de se terminer, ne convient à aucun des deux camps.

Après le conseiller d’Etat Jean-René Fournier, qui a déjà manifesté son hostilité envers le nouveau concept loup il y a quelques semaines, c’est à présent au tour du WWF de sortir du bois. Et si le conseiller d’Etat valaisan pressent un carnage dans les élevages, c’est du côté du loup que le prédit l’association écologiste.

«Les notions de ce nouveau concept sont souvent floues», regrette Walter Vetterli, responsable Alpes au WWF Suisse. «Cela donnera à coup sûr lieu à des discussions stériles et sans fin entre les milieux intéressés. Par exemple, la notion de troupeau protégé n’est pas expliquée. Au moment de la demande d’une autorisation de tir, il y aura un débat pour savoir si un troupeau était convenablement protégé ou non. Des moutons protégés c’est un chien, un parc électrique et un berger.»

La question des louveteaux fâche aussi le WWF. Selon le nouveau concept loup, le tir d’une louve avec ses petits n’est pas interdit. «On dit juste qu’il faut tenir compte du fait qu’une louve a des petits. Ça ne veut pas dire que c’est interdit!»

Pour les partisans du loup, ce nouveau concept est clairement favorable aux opposants de l’animal et laisse une trop grande liberté aux cantons, empêchant par là même une harmonisation du traitement de la question. Un groupe de travail constitué d’associations écologistes, d’éleveurs et d’autorités politiques a planché avec la Confédération pour créer ce nouveau concept loup. Ce dernier a été rendu nécessaire par la probable future installation de meutes en Suisse. Mais, à l’issue de la mise en consultation, le Département fédéral de l’environnement sera libre de prendre en compte ou non les critiques des diverses parties.

loup-mort-suisse

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.