Le Blog, Loup textes

[Suisse] Un seul et même loup dans les cantons de Berne et de Fribourg

31 janvier 2008

Comme le prouvent les analyses ADN qui ont été effectuées par l’Université de Lausanne, les traces de loup relevées dans les cantons de Berne et de Fribourg viennent d’un seul et même animal, un mâle d’origine italienne.

Les premières traces de ce loup ont été observées en novembre 2006 à Pohlern (BE). D’autres traces ont été relevées au printemps 2007 à Boltigen (BE) et en automne à Saanen (BE), à Jaun (FR) et à Estavannens (FR), et ce mois de janvier 2008 près de Oberstocken (BE). Les analyses effectuées par le Laboratoire de Biologie de la Conservation de l’Université de Lausanne concluent que les indices renvoient tous au même individu, un loup de lignée italienne.

Stratégie en cours d’application

En mars 2007, le canton de Berne a mis en vigueur la stratégie « Gestion du loup » mise au point avec les associations cantonales concernées. Cette stratégie est entièrement fondée sur le principe prioritaire de la prévention plutôt que l’intervention. Le groupe de contact « Gestion du loup » mandaté par le Directeur de l’économie publique, Andreas Rickenbacher, élabore un programme de mise en oeuvre axé principalement sur la prévention des dommages et sur la protection des troupeaux. Les chiens de berger qui ont été placés sur trois alpages de moutons l’été dernier ont permis d’y éviter les attaques de loups et de lynx.

Le groupe de contact veut poursuivre ses travaux en 2008. Il va par exemple mettre en place un monitoring des moutons et des chèvres pour déterminer le potentiel de regroupement des troupeaux dans l’ensemble du canton de Berne. Des mesures de prévention avec des chiens et des bergers seront également testées cet été sur d’autres alpages.

Mise en place d’un groupe de coordination

Le canton de Fribourg a lui aussi réagi à la présence du loup et va constituer prochainement un groupe de coordination avec des représentants des autorités, de l’agriculture, de la chasse et de la protection de la nature. Ce groupe a pour objectif de développer une communication de qualité entre les groupes d’intérêts et de mettre au point des mesures de prévention adaptées à l’utilisation intensive dans les Alpes fribourgeoises.

loup-mort-suisse

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.