Le Blog, Non classé

Le « Totem du Loup » peut-il détrôner Harry Potter ?

9 février 2008

Vous n’avez peut-être pas encore entendu parler du Totem du loup, pourtant élu « meilleur best-seller chinois depuis la Mort de Mao ». Le roman, signé Jiang Rong, a déjà reçu en 2007 le Prix Man de Littérature asiatique (créé par le groupe sponsor du célèbre Booker Prize anglais).

Pourra-t-il étendre son succès au-delà des frontières chinoises ?

Le Totem du Loup vient de paraître en français aux éditions François Bourin, et sera traduit dans 26 langues différentes au cours de l’année. Mais il pourrait même se faufiler jusqu’à Hollywood : la société de Peter Jackson, réalisateur du Seigneur des Anneaux, songe déjà à en faire une adaptation cinéma. On sent là se profiler un nouveau phénomène international, qui pourrait bien s’amplifier jusqu’à poser la question : Le Totem du Loup peut-il détrôner Harry Potter ?

Le héros du roman, Chen Zen, est un étudiant débarqué à l’époque de Mao en Mongolie pour y servir la cause de la Révolution culturelle. Mais rapidement, il y découvre des allures de liberté qui lui font revoir ses opinions politiques. Fasciné par les loups, le jeune Chen Zen abandonne ses objectifs pour suivre les cavaliers nomades à travers les steppes.

Mais au-delà du récit initiatique, c’est surtout le message politique du roman qui a fait naître l’engouement des Chinois. Selon Jiang Rong, il faut que les Chinois « se mettent à l’école du loup », qui est caractérisé par « l’attachement à la liberté et la force », pour parvenir à la démocratie et cesser d’être « les moutons » que la dictature a fait d’eux.

Cette assertion a soulevé les virulentes attaques des confucianistes, ultra-nationalistes et autres conservateurs chinois. Pour Jiang Rong, le fait que livre n’ait pas été interdit à sa sortie signale (quand même) les progrès considérables que le pays a fait en matière de liberté.

On attend maintenant de voir si Le Totem du loup va provoquer la même révolution auprès des lecteurs français. Et par la même occasion, de savoir si la littérature asiatique s’exporte aussi bien que les nouilles et gadgets en tout genre.

Vous aimerez peut-être.

3 Commentaires.

  • JB 6 mai 2008 at 23 h 16 min

    Bonjour, Je viens à peine de finir le livre que j’ai adoré. Je le trouve cependant un peu dur parfois avec les loups qui peuvent apparaitre à certains moment cruels, gratuitement violents.En dehors de ces détails il est remarquable.Quelqu’un d’autre l’a-t-il lu ?

  • Serge Boutboul 12 mai 2008 at 20 h 46 min

    bonjour,je suis en cours de lecture de ce roman… excellent. Il nous donne une image sage et dur du peuple mongole, épris de liberté, et respectueux de la nature qui l’entoure.  Le loup est présent à chaque page, il y est sauvage et pur.Très beau livre.

    • Le Klan du Loup 13 mai 2008 at 21 h 28 min

      Merci pour votre commentaire de lecture.

      Salutations lupines.

      Le Klan du Loup

    Laisser une réponse.