Le Blog, Non classé

Bardot dit tout haut ce que beaucoup pensent d’Hulot

6 août 2017

Brigitte Bardot s’est trouvé un nouveau gibier à abattre : Nicolas Hulot, le tout nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, longtemps compagnon de route des défenseurs de l’environnement et de la cause animale. « Hulot est un vendu et un lâche ! » tonne BB dans les colonnes de Var-Matin . « Il n’a pas de parole. Je suis écœurée de voir comment il retourne sa veste. » La raison d’une telle colère ? L’autorisation de la reprise de la chasse au sanglier cet été en France, notamment dans le Var, alors que des hectares de maquis et de forêts ont brûlés dans tout le sud-est de la France. Fin juillet [2017], la fondation Bardot demandait donc au ministre de repousser l’ouverture de la chasse et des battues, « pour protéger et non détruire les rescapés de cet été meurtrier ».

« Djihadistes du monde animal »

Mais Nicolas Hulot n’a pas souhaité accorder un quelconque moratoire, ce qui a rendu furieuse la pasionaria des animaux. « Je suis hors de moi ! lâche Brigitte Bardot dans Var-Matin. Humainement parlant, on n’a pas le droit de faire ça ! Comment peut-on encore tuer des animaux après tout ce qu’ils ont subi ? poursuit-elle. Ces fanatiques de la gâchette sont les djihadistes du monde animal… Ils me font peur. »
Entre Hulot et Bardot, la lune de miel n’aura donc duré qu’un mois. Début juin, BB se félicitait de la nomination du militant écologiste en employant des paroles de soie. « Bravo, se réjouissait-elle par avance, grâce à vous nous allons enfin améliorer le sort des animaux sauvages qui vous attendent depuis trop longtemps […] Avec vous, cher Nicolas, nous allons enfin sortir de ces débats hystériques qui opposent l’homme et l’animal afin de redonner la paix à ceux qui la méritent… » Las, quelques semaines plus tard, cette belle harmonie se fissurait lorsque Nicolas Hulot autorisait l’abattage de deux loups sur le territoire, en cas d’attaque de troupeaux, puis de quarante bêtes dans les douze mois à venir, au grand dam des associations de défense des animaux.

« J’en ai déjà marre de ce gouvernement ! »

La réouverture récente de la chasse au sanglier n’a fait que précipiter le divorce. « Je n’en peux plus de ce pays, soupire Bardot dans Var-Matin. Partout ailleurs la condition animale s’améliore sauf en France… J’en ai déjà marre de ce gouvernement. » Sur la question des loups, Nicolas Hulot avait tenté de répondre à ses détracteurs fin juin : « C’est un sujet évidemment sensible, qui me met dans une situation difficile, reconnaissait le nouveau ministre dans une vidéo postée sur les réseaux sociaux. J’espère que personne ne doute de mon amour immodéré pour la vie sauvage, et du fait que je me réjouis de ce succès écologique, que le loup réinvestisse notre territoire… » […]

Lire la suite ici

bardot-loup-hulot
Brigitte Bardot

Loup, perturbateurs endocriniens, rencontre avec les chasseurs, etc… le petit ministre Hulot aura cédé sur tous les dossiers depuis son installation au ministère de la « Transition écologique et solidaire ».

Mais contrairement à Ségolène Royal qui assumait ses actes, le représentant en gel douche, après avoir pris une mesure contre le Vivant, vient expliquer en pleurnichant que « s’il a fait ça, c’est parce qu’on ne lui a pas laissé le choix »…

Seuls les gogos ou les idiots peuvent continuer à croire qu’Hulot a « un plan (secret ?) pour la Nature » !

Finalement, Hulot c’est Ségo, la lâcheté en plus !

association Le Klan du Loup

remi-fraisse-nicolas-hulot

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.