Le Klan du Loup

Bataille contre le braconnage et l’empoisonnement en Limousin

1 février 2022

Les antennes Haute-Vienne et Creuse de la Coordination Rurale avaient appelé au braconnage et à l’empoisonnement du Loup

La violence de leurs propos et la dangerosité en cas de passage à l’acte ne pouvaient laisser le Klan du Loup sans réponse.
C’est pour cela que notre association a déposé 2 plaintes contre les présidents de la Coordination Brutale 23 et 87.

Après France 3 Nouvelle-Aquitaine, cela a été au tour du Populaire du Centre de réagir :

Les déclarations publiques de la Coordination rurale appelant les agriculteurs à abattre eux-mêmes les loups en Limousin ont fait réagir des associations de défense de l’animal.

Le retour du loup en Limousin, qui provoque de vives craintes dans le monde agricole, se déplace ces derniers jours sur le terrain judiciaire.

Tour à tour, l’association One Voice (défense de tous les êtres vivants) et le Klan du Loup (défense du loup en France) ont décidé de porter plainte contre les représentants de la Coordination rurale de la Haute-Vienne et de la Creuse. En cause, le communiqué du syndicat agricole, après la confirmation de la présence du loup, qui indiquait : « en Haute-Vienne, nous avons du plomb et du poison et nous régulerons par nous-mêmes ! »

Puis, sur l’antenne de France 3 Nouvelle-Aquitaine, les propos d’un responsable creusois : « on invite les agriculteurs à prendre leur fusil de chasse et à tuer le loup sans rien dire. Il faut faire ça discrètement pour faire disparaître les cadavres. La coordination rurale remboursera le plomb et le sac de chaux. »

One Voice, rejointe par Pet’s Rescue France a déposé plainte auprès du tribunal de Guéret pour « complicité par incitation à la destruction de spécimens d’une espèce animale protégée et provocation à commettre un délit par voie de presse ».

Le Klan du loup qui dénonce « des appels au braconnage et à l’empoisonnement » a également sollicité les procureurs de Limoges et Guéret, appelant « au respect de la législation en vigueur concernant les espèces protégées et la protection des citoyennes et citoyens ».

Lire la suite ici

Quelques heures après, la radio France bleu Nouvelle-Aquitaine publié l’article suivant :

L’association le Klan du loup annonce le dépôt de deux plaintes, visant respectivement les présidents de la Coordination rurale de la Haute-Vienne et de la Creuse.

L’association leur reproche des propos appelant à tuer les loups depuis la confirmation de la présence du canidé en Limousin.

C’est une nouvelle offensive judiciaire des défenseurs du loup : l’association le Klan du Loup annonce qu’elle vient de porter plainte à l’encontre du président de la Coordination rurale de Haute-Vienne et celui de la Creuse. Les procureurs de la République de Limoges et Guéret ont été saisis par des courriers envoyés vendredi dernier par le cabinet d’avocats Animalex, spécialisé dans la défense de la cause animale.

En Haute-Vienne, ce sont des propos tenus dans un communiqué de presse du 2 décembre dernier qui sont visés. Selon l’association de défense du loup, la coordination rurale y indiquait : “En Haute-Vienne, nous avons du plomb et du poison et nous régulerons par nous-même“, après la confirmation de la présence du prédateur dans le département.

Le loup, une espèce protégée

Dans la Creuse, c’est une interview du 22 janvier 2022 France 3 Limousin, encourageant les éleveurs à tuer le loup et à faire disparaître discrètement la dépouille du prédateur, qui a fait bondir le Klan du loup.

Lire la suite ici

Une précision qui a son importance : à aucun moment, Le Klan du Loup n’a affirmé ou prétendu que le loup était présent en Limousin.
Et pour cause, nous avons plusieurs fois demandé aux préfectures où étaient les résultats des tests ADN prouvant, de façon scientifique, la présence de Canis lupus italicus en Haute-Vienne, Creuse et Corrèze. A ce jour (1er février 2022), nous n’avons toujours pas de réponse, pas plus que nous sommes invités à participer aux “Cellules Loup”…

Dans cette sinistre affaire des appels au braconnage et à l’empoisonnement, il est à noter que les médias locaux ont fait preuve d’une certaine objectivité, ce qui n’a pas toujours été le cas concernant le loup.

Nous ne lâcherons rien !

association Le Klan du Loup

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.