Loup textes

Le Loup dans les Alpes françaises, en quelques chiffres-clés

1 juillet 2021

En 2020, 26 meutes de loups ont été suivies, sur 7 départements situés à l’est du Rhône représentant un peu plus du quart des meutes françaises.

  • Taille moyenne des meutes (hors louveteaux) : 3,2 individus
  • Nombre moyen de louveteaux par meute : 5,2
  • Une meute sur deux (50 %) est victime de tirs à tuer et/ou de braconnage.
  • 30 % des meutes ont subi des actes hostiles d’origine humaine particulièrement meurtriers, avec dislocation du clan.
  • Le taux de mortalité annuel dû au braconnage peut être estimé entre 15 et 20 %, soit 87 à 116 loups victimes d’actes de braconnage (un niveau équivalent au nombre de loups abattus légalement).
  • En France, on doit s’attendre rapidement à un taux de mortalité annuel, toutes causes confondues, dépassant les 50 % ce qui signifie qu’un loup « français » sur deux court un risque de mourir dans une année !

Avec un tel niveau du taux de mortalité et en l’absence d’un effet source-puits exceptionnellement puissant, on ne voit pas comment la population des loups en France (Canis lupus italicus) pourrait échapper à un effondrement.

Source : Groupe PP Alpes

Les données du Groupe PP vient compléter celle de notre association et nous l’en remercions.
Concernant le braconnage, le constat du Groupe PP est encore plus alarmant que les données dont dispose Le Klan du Loup.

Toutes ces informations confirment la volonté de faire, ou de laisser faire, l’extermination méthodique du Loup en France !

Cette volonté avait commencé dès la mise en place des premiers Plan Loup (salués par des associations comme FERUS, le WWF France, etc…). Volonté de biocide amplifiée sous une Ségolène Royal, un Nicolas Hulot, un François de Rugy et une Barbara Pompili.

Plus que jamais, le Loup a besoin de nous, de vous, pour être défendu !

association Le Klan du Loup

canis-lupus-italicus-2020-2
Loup en France (Canis lupus italicus)

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.