Le Blog, Loup textes, Loup vidéos

Les relations entre 3 loups et leur sauveteuse

25 mars 2018

Alena Seliah est une Biélorusse qui a sauvé plusieurs louveteaux de la mort.

Aujourd’hui, ils lui rendent beaucoup d’amour, d’affection et de joie étant déjà adultes.

Elle parle des émotions partagées ensemble avec ces prédateurs. Ces loups lui ont appris de garder la confiance et la foi par rapport aux gens avec lesquels cela ne se passe pas bien.

Il s’agit d’une amitié incroyable entre des loups et une Femme !

Véronika

Vidéo sur des loups dans un refuge (Biélorussie)

Traduction :

(La femme appelle les loups) : « Shertchik, Yeti, Isa…
Ils pourraient ne pas vivre du tout, c’était leur destin. La chienne qui les a élevés, c’était un petit terrier Silva, pouvait entrer dans leur enclos et les approcher sans crainte.
Vous voyez ? »

Son fils donne à manger aux loups, ils sont trois à prendre la viande de ses mains. Sa mère lui dit de faire attention à ses mains, mais le fils lui répond : « tu vois, les loups sont les animaux le plus délicats ! » – ses mains ne sont pas abîmées.

« Nous les laissions sortir dehors pour une promenade. Nous on pouvait juste passer sur le chemin, mais dès que les loups nous apercevaient, ils couraient à quatre de la colline vers nous pour exprimer leur bonheur. Et pour supporter tout ce rejaillissement des émotions sincères, comme c’est simplement lourd, il fallait les allonger par terre, comme ça. (Elle dit au loup : allonge-toi, allonge-toi)

Et pouvez-vous imager qu’un animal avec les dents comme ça, il est très demandeur des caresses !

(Elle s’adresse au loup) : Tu penses que nous tous nous devons être heureux et nous avons autant de choses pour ça, il faut juste les apercevoir !
En ce qui concerne ces prédateurs gris, contre lesquels on a autant de cancans et histoires, ils nous ont déjà convaincu dans leur dévotion et reconnaissance. Grace à eux j’ai compris qu’il faut aussi croire les gens, pas seulement les loups. Dans ma vie il y avait des situations qu’on essayait de me faire croire qu’il n’y avait pas de vraie amitié, de vraies relations dans les familles… ça se trouve, il faut être comme un loup : malgré sa force, il a cette sincérité dans les relations, qui est à l’intérieur de lui à partir de son enfance. Il est reconnaissant qu’on l’ait élevé !
Grâce aux loups j’ai eu la possibilité de me persuader qu’on peut recevoir les relations chaleureuses de la part de gens si on continue de croire en eux. »

Merci à Véronika pour la traduction !

association Le Klan du Loup

Alena Seliah est née à Tchashniki. Elle est diplômée de la faculté d’Histoire de l’université gouvernementale du Bélarus.
Alena Seliah a enseigné dans une école. Mais après avoir été mariée un connaisseur de la chasse, elle est devenue passionnée d’écologique.

Elle est surtout intéressée par le monde d’animal. Et elle a une sympathie incroyable vers les loups dont elle s’occupe et avec lesquels elle a une « amitié ».

Alena Seliah habite à Braslav (Bélarus)

Merci à Véronika pour la traduction

loup-bielorussie-belarus

Vous aimerez peut-être.

1 commentaire.

  • Reply israelmox 28 mars 2018 at 17 h 21 min

    OUI MADAME nous sommes entièrement daccord avec vous Mais qui a laissé entrer le loup dans la bergerie? Mais qui garde précieusement le loup dans la bergerie? Mais qui va chercher au loin les nouveaux loups pour affaiblir la bergerie? Nos sincères condoléances Madame.

  • Laisser une réponse.