Le Blog, Non classé

Une nouvelle « fake news » de l’industrie animale, mise à jour

15 octobre 2018

Son troupeau a été tué par des chiens, dont une pouliche de cinq mois. Au total, 27 animaux sont morts.

Du troupeau, il ne reste que Honey la jument et Jojo le Bouc. Ils ont survécu aux multiples attaques de chien depuis le 21 août [2018] à Colonzelle [26230] dans la Drôme : « Le matin, quand je suis arrivé, il y avait encore les chiens en train de tuer et de dévorer mes agneaux. Des têtes pendaient. Et puis les attaques ont continué. C’était l’horreur. C’est dramatique. »

Pas une première

Laurent Labajo n’en revient toujours pas. Des agneaux dévorés, des brebis, des chèvres, mais aussi Indienne, une pouliche de 5 mois. C’était l’animal préféré de Laurent Labajo : « Moi, la pouliche, j’avais tout fait pour l’acheter, très chère. Sa maman venait des Etats-Unis. Indienne était gentille, douce, magnifique. Mourir comme ça, c’est terrible. »

Ce n’est pas la première fois que des bêtes de l’éleveur sont tuées. Quinze brebis avaient été tuées par un chien errant en 2015. En 2017, 130 volailles sont mortes.

Aujourd’hui, la jument et le bouc sont très stressés et courent partout dans leur enclos. Dans les champs à côté, il reste 8 cadavres. L’éleveur est allé porter plainte.

Source : France bleu Drôme Ardèche

Dès l’attaque du troupeau de cet éleveur drômois, les professionnels de l’industrie ovine avaient enclenché la fabrique à « fake news » en disant que le Loup était coupable.

Certains ayant même poussé le vice en prétendant que le Loup s’attaquait aux chevaux (sic) !

Bien qu’il n’y eut aucun doute possible, de petits scribouillards locaux avaient relayé cette fausse information…

Aucune aide n’étant venu des syndicats agricoles, l’éleveur a dû lancer une cagnotte sur Leetchi.

L’association Le Klan du Loup demande une enquête parlementaire sur les pratiques douteuses de l’agro-industrie et de l’industrie animale.

fausse-information-fake-news

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.