Non classé

De nouvelles données scientifiques sur les chiens

14 décembre 2020

Une étude menée par une équipe internationale de chercheurs retrace l’histoire génétique des chiens depuis 11.000 ans. Celle-ci se révèle particulièrement complexe

Une étude internationale parue le 30 octobre 2020 dans la prestigieuse revue Science révèle qu’il y a près de 11.000 ans, il existait au moins cinq lignées distinctes de chiens. Cette diversité s’explique en partie par la relation qu’ont entretenu depuis longtemps les humains avec ces canidés.

Des lignées qui se sont mélangées et qui se sont déplacées

Les chercheurs ont mobilisé d’importants moyens pour séquencer l’ADN de 27 chiens datant pour les plus âgés de 11.000 ans. Ils ont été trouvés en Europe, au Proche-Orient et en Sibérie. A ce moment de l’Histoire, juste après la période glaciaire, il s’agissait de la première domestication d’un animal. Grâce à l’extraction du matériel génétique de ces canidés (grâce à leurs os et leurs dents, notamment), les chercheurs ont pu révéler une partie de leur histoire évolutive. Et celle-ci se révèle complexe.

Cette nouvelle étude constate qu’il y a près de 11.000 ans, il existait au moins cinq types de chiens formant des populations, avec des ascendances génétiques distinctes. « Cette découverte révèle que la diversité observée entre les chiens dans différentes parties du monde aujourd’hui est née lorsque tous les humains étaient encore des chasseurs et des cueilleurs« , relève un communiqué de l’Institut Francis Crick (Grande-Bretagne). Néanmoins, leur histoire évolutive n’a pas été un long fleuve tranquille jusqu’à aujourd’hui. C’est en se mélangeant et en se déplaçant que ces lignées ont donné naissance à l’animal actuel. Par exemple, les chiens européens provenaient visiblement de deux populations distinctes : l’une du Proche-Orient et l’autre de Sibérie. Cependant, cette diversité n’est plus présente aujourd’hui sur le Vieux-Continent. « Si nous regardons en arrière il y a plus de quatre ou cinq mille ans, nous pouvons voir que l’Europe était un endroit très diversifié en ce qui concerne les chiens, remarque Anders Bergström, auteur principal de cette nouvelle étude. Bien que les chiens européens que nous voyons aujourd’hui se présentent dans un éventail extraordinaire de formes, ils ne dérivent génétiquement que d’un sous-ensemble très restreint de la diversité qui existait autrefois« .

Article de Sciences et Avenir
Lire la suite en cliquant ici

Contrairement à ce que peuvent dire certains bas-de-plafond, nous avons toujours quelque chose à apprendre. Seul l’idiot croit tout savoir sur tout.

De plus, la science évolue grâce aux recherches ; elle n’est pas figé dans le temps. C’est ce qui fait la différence avec la croyance.

Pour rappel, en taxonomie :

  • le Loup : Canis lupus
  • le loup gris : Canis lupus lupus
  • les chiens : Canis lupus familiaris

Le chien est donc une sous-espèce de Loup…

association Le Klan du Loup

chien-loup-tcheque
Chien-loup tchèque (CLT)

Vous aimerez peut-être.

Aucun commentaire.

Laisser une réponse.